Régime pour les Diabétiques de Type 2

La grande majorité des conseils diététiques de ces dernières décennies s’avère être erronée et bien souvent distribuée à la population à la hâte. Bien que nous ayons aujourd’hui, une multitude d’études sur le diabète et un accès à l’information quasi-illimité, le diabète continue son expansion. La question la plus importante, c’est de savoir s’il existe un régime pour les diabétiques de type 2?

De nos jours, le diabète est bel et bien, une épidémie mondiale aux proportions majeures.

Le diabète de Type 1 apparait quand le corps n’arrive pas à sécréter de l’insuline dont il a besoin pour réguler le taux de glucose sanguin. Ce diabète nécessite un traitement avec de l’insuline et il est actuellement incurable.

Par contre, je vais vous parler d’un régime pour la diabète de Type 2. C’est-à-dire?

Votre corps est devenu insensible aux effets de l’insuline suite à des causes extérieures. La plus commune? Une alimentation inadaptée. La bonne nouvelle est que ce diabète peut être réversible!

 

Junk Food Addiction

Photo credit: colros / Foter / CC BY

 L’épidémie de Diabète et son Impact sur la Population 

Un conseil que nous avons entendu bien trop souvent et qui est encore d’actualité: il faut manger une grande quantité de féculents, tels que les céréales, les pâtes, le riz, les pommes de terre et le pain; et il faut que la moitié de vos calories quotidiennes ingérées se traduisent par des féculents.

21 ALIMENTS POUR UN VENTRE PLAT

Notre Guide Gratuit Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité

  • Mincir avec des repas délicieux et savoureux dès ce soir en saisissant votre adresse email ci-dessous
  • Accédez immédiatement à cet ebook et commencez à maigrir sans aucun engagement!

Si votre taux de sucre augmente de trop… prenez le médicament adapté pour contrecarrer cela! Tant pis!

Ce genre de conseils se trouve encore sur la toile, parfois ce sont même des sites médicaux destinés aux diabétiques qui nous délivrent ces perles. Nous savons maintenant que ces conseils ne se basent pas sur une vérité scientifique plutôt que les gens qui ne font que suivre les autres comme des moutons.

Les temps changent, l’ennemi n’est pas forcément le gluten mais plutôt le type, la qualité et surtout… la quantité des produits alimentaires .

The Injection (50th/52)

Photo credit: skippyjon / Foter / CC BY

Aujourd’hui, nous connaissons les bénéfices de l’indice glycémique et des diètes faibles en glucides, deux choses qui bénéficient aux diabétiques et aux personnes désirant perdre du poids mais aussi à celles souhaitant rester en bonne santé.

Malgré cela, le diabète de Type 2 monte en flèche ainsi que l’obésité! Je suis récemment tombée sur un magnifique néologisme sur un site anglophone, « diabesity », un savant mélange entre « obesity » et « diabetes ».

D’ailleurs après plusieurs années en surpoids/ou obèse, il est improbable qu’un diabète de Type 2 ne se développe pas.

Les causes principales de ce fléau?

La surconsommation de produits céréaliers faits à base de farines raffinées, une surabondance de produits sucrés (notamment bourrés de fructose), du mauvais gras à foison (huiles végétales raffinées) et la popularité des fast-food réunissant tous ces ingrédients. (1)

Mais aussi la diabolisation de très bons produits, tels que les œufs, le beurre, la viande (animaux élevés dans la nature et se nourrissant librement/naturellement).

Bon, cela ne conviendra pas aux végétaliens/végétariens mais ceux-ci ont bien souvent une très bonne alimentation quand celle-ci est supplémentée de quelques compléments alimentaires.

Donc pour agir face à ce monstre sans face, il faut d’abord prendre son alimentation en main!

Régime pour les Diabétiques de Type 2: Une Alimentation et un Mode de Vie Adaptés

Pour être en bonne santé, on nous dit de bien manger. Mais ça veut dire quoi ça « bien manger » ?!

Il faut avoir une alimentation diversifiée, locale si possible (des produits frais, nutritifs et en plus vous pouvez vous vanter d’être un peu plus écolo), riche en bonnes graisses (avocat, huiles végétales ou de graines pressées à froid, noix, etc…) et posséder une poêle et une casserole digne de ce nom !

Si vous êtes diabétique, il faut faire plus attention. Mais ce n’est pas si compliqué.

Vous devez faire attention au type d’aliments que vous consommez et vous devez privilégier certains aliments. Notamment, ceux qui ont un faible indice glycémique (voire modéré).

Évitez de consommer du pain blanc et du pain industriel (si ce n’est pas possible, évitez les pains traditionnels à la farine de blé), le riz et les pâtes à la farine raffinée, les pommes de terre, les sodas, les sucreries et les pâtisseries. (2)

S’il vous arrive de consommer des féculents avec un indice glycémique élevé, mangez-les après les protéines et les légumes, une étude a démontré que cela réduit le taux de glucose post-repas chez les diabétiques de Type 2. (3)

Par contre, vous allez vite réaliser qu’il y a un monde impresionnant d’aliments qui vont venir remplacer vos petits favoris…

Vous pouvez faire de merveilleux repas avec une grande variété de légumes ! Par exemple, une omelette enrichie d’épinards, de champignons et de belles tomates fraîches.

Une poêlée de brocolis, poivrons, oignons, ail et de la viande pour les omnivores ! Par ailleurs, il est fort probable qu’une diète végétarienne ou végétalienne puisse être bénéfique dans le contrôle du taux de glucose sanguin. (4)

Quand aux fruits, dirigez-vous vers les fruits des bois, les melons, les pommes, les poires et évitez les jus de fruits (ils libèrent du sucre dans le sang trop rapidement) et mangez des fruits tropicaux à l’occasion.

Envie d’aliments substantiels dans ce régime pour les diabétiques de type 2? Ça ne manque pas.

Par exemple, les pois chiches, les lentilles, la patate douce, les flocons d’avoine, les haricots rouges, le quinoa, le panais, les carottes ou encore le topinambour. Puis n’oublions pas les protéines… que ce soit le poisson et/ou la viande, les choix ne manquent pas.

Puis n’oubliez pas le gras et les épices! Aujourd’hui, nous savons qu’une alimentation riche en graisses ne veut pas forcément dire des «  kilos extra ». Bien au contraire, les bonnes graisses assurent le bon fonctionnement de votre corps, vos cellules aiment le gras ! Cuisinez avec de l’avocat, du beurre (issu du lait de vaches élevées à l’air libre), de l’huile d’olive vierge pressée à froid, de l’huile de noix de coco, des noix, des graines, etc…

Apportez de l’exotisme, des propriétés médicinales (5) et d’étonnantes saveurs à vos plats en les parsemant d’herbes fraîches et en cuisinant avec les nombreuses épices auxquelles nous avons dorénavant accès. Vous ne savez pas ce qui va avec vos aliments? Une petite recherche sur un moteur de recherche, vous donnera de nombreuses options.

L’avantage de ces aliments, c’est qu’ils vous fournissent de l’énergie durable, ils sont nutritifs, vous fournissent ce dont vous avez réellement besoin pour être en excellente santé et ils vous calent!

spice_1

Photo credit: srqpix / Foter / CC BY

Si vous n’êtes pas un cuisinier hors-pair, faites des recettes simples. Cuisinez vos légumes sur le grill ou au four, faites cuire un beau filet de viande ou des légumineuses, rajoutez quelques épices et dégustez!

Hormis le fait de bien manger, il faut également être actif et faire du sport. Je vous parlerais des bénéfices du sport lorsque l’on est diabétique, prochainement…

(1) Is the number of fast-food outlets in the neighbourhood related to screen-detected type 2 diabetes mellitus and associated risk factors? Danielle H Bodicoata, Patrice Cartera. University of Leicester. 2014.

2) Comparative Study of the Effects of a 1-Year Dietary Intervention of a Low-Carbohydrate Diet Versus a Low-Fat Diet on Weight and Glycemic Control in Type 2 Diabetes. Nichola J. Davis, Nora Tomuta. American Diabetes Association. 2009

(3) Food Order Has a Significant Impact on Postprandial Glucose and Insulin Levels. Alpana P. Shukla, Radu G. Iliescu, Catherine E. Thomas, Louis J. Aronne. American Diabetes Association. 2015.

(4) Type 2 diabetes and the vegetarian diet. David JA Jenkins, Cyril WC Kendall, Augustine Marchie, Alexandra L Jenkins, Livia SA Augustin, David S Ludwig, Neal D Barnard, James W Anderson. American Society for Clinical Nutrition. 2003.

(5) Spices and Herbs May Improve Cardiovascular Risk Factors. Sheila West, Ann C. Skulas-Ray. Nutrition Today. 2014.